INSOLITE

         
          Outre l’attrait pour la représentation de scènes figuratives, de situations identifiables, de moments et personnages reconnaissables, j’aime saisir à travers mon objectif des morceaux de réalité, des « bouts de monde » qui refusent à celui qui est spectateur de mon image la possibilité d’identifier - dans un premier temps ou définitivement - ce qu’elle représente. Cette volonté de générer un doute, un questionnement, voire une incompréhension, en somme, de refuser la possibilité d’une lecture facile et immédiate, passe souvent qui plus est par la modification du sens de lecture généré par la rotation de mes photographies, qui va parfois jusqu’à l’inversement haut/bas, ciel/terre, que j’aime particulièrement pratiquer.